top of page

Pourquoi mon animal a mauvaise haleine ?

La gingivostomatite chronique du chat



Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une maladie virale, causée par un Calicivirus. Ce virus s’installe dans la cavité buccale, et entraine une diminution de la réponse immunitaire locale. Les germes présents naturellement dans la bouche entrainent alors une inflammation locale, à l’origine d’une gingivite plus ou moins sévère.


Quels sont les symptômes ?

Les chats atteints par le Calicivirus présentent une gingivite plus ou moins marquée, allant du simple liseré rouge à des ulcérations des arcs palatoglosses. Il présente alors des difficultés à manger, à déglutir, une hyper-salivation associée souvent à une mauvaise haleine. Dans les cas les plus avancés, le chat arrête de s’alimenter et de s’hydrater, on observe alors une perte de poids et une déshydratation parfois sévère.




Comment la prendre en charge ?

Il s’agit d’une maladie incurable ; en effet, le virus, une fois installé dans la cavité buccale, ne peut plus être détruit ou inactivé. Par conséquent, l’ensemble des traitements proposés ne sont que palliatifs ; on parle donc de maladie chronique.

Les soins passent par :

- une hygiène bucco dentaire au quotidien : application de gel buccal antiseptique, vetaquadent dans l’eau de boisson

- l’administration d’antiviraux pour limiter la progression de la maladie (roféron)

- l’administration d’anti-inflammatoires pour leur action anti douleur

- l’administration éventuelle d’anti-infectieux en cas de surinfection importante

- Extractions dentaires en cas de lésions types ou d’inflammation des gencives en regard des racines dentaires


A savoir : La vaccination précoce des chatons prévient l’apparition de la maladie ! En effet, le vaccin « coryza » permet de protéger contre l’Herpesvirus et le Calicivirus. Par contre, la vaccination d’un animal déjà porteur du virus ne permet pas d’empêcher l’apparition de lésions. Attention, il s’agit d’un virus très contagieux ! Un chat porteur peut donc contaminer tous les chats de la maison (notamment via la gamelle commune) ; il n’est cependant pas contagieux aux autres espèces.

La maladie parodontale du chien

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une infection touchant les dents, et la gencive. Elle se manifeste principalement par la présence de tartre, et peut se compliquer avec l’apparition d’une gingivite, un déchaussement des dents voire des abcès dentaires.


Quels sont les symptômes ?

Le motif principal de consultation est une mauvaise haleine. L’examen clinique par le vétérinaire met ensuite en évidence la présence de tartre, associé à une réaction inflammatoire locale (stomatite, gingivite).


Comment la prendre en charge

Le traitement de la maladie parodontale passe par :

- un détartrage systématique

- une ou des extractions dentaires selon le stade de la maladie

- le traitement de la gingivite secondaire avec

o des anti infectieux ou anti inflammatoires si nécessaires

o des antiseptiques sous forme de gels buccaux ou de liquide à mélanger dans l’eau de boisson


La prévention passe par :

- un brossage régulier des dents ! et oui, même pour les chiens !

- un détartrage avant que la plaque dentaire ne soit trop importante

- des grosses croquettes dures ou des bâtonnets à mâcher pour leur action mécanique qui prévient l’apparition du tartre

- du Vetaquadent à mélanger à l’eau de boisson


A savoir :

Chez le chien âgé, une maladie parodontale constitue une source de germes qui peuvent ensuite disséminer dans la circulation sanguine ; ces germes peuvent ensuite se déposer à d’autres endroits de l’organisme, et entrainer notamment des endocardites chez le vieux chien cardiaque.

Certains chiens sont plus prédisposés que d’autres : les petites races sont particulièrement touchées (yorkshire terrier, bichon, carlin, etc) ; la cause n’est pas particulièrement connue, mais la malposition dentaire, et le pH salivaire sont souvent mis en cause.

250 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page